Cloche

Version imprimableversion PDF

Fonte de la cloche « Marie, Jehanne, Michel » – Mars à Octobre 1999

« Je m’appelle Marie Jehanne Michel »

La nouvelle cloche de la chapelle de Notre Dame de Bermont est une réplique de sa sœur aînée de la fin du XVème siècle, volée plusieurs mois avant la fondation de l’Association Notre Dame de Bermont.

Elle a été coulée les 7, 8 et 9 septembre 1999, par Monsieur Dominique Bollée, à la fonderie de cloches d’Orléans - 45800 Saint Jean de Braye.

Mesurant 41 cm de diamètre à sa base, pesant 45 kg, elle est en bronze (78 % de cuivre et 22 % d’étain).

Elle porte les mêmes inscriptions que sa sœur aînée, en caractères gothiques gravés dans le désordre.
Cette sœur aînée, d’environ 40 kg, était haute de 34 cm sans anneau de suspension et de 41cm avec anneau. Son diamètre de base était de 41 cm.

Dix huit lettres de 3,2 cm se déroulaient autour du cerveau, entre deux doubles filets. Une croix fleurdelisée marquait le commencement d’une phrase énigmatique qui intrigua beaucoup les historiens. Plus de 12 interprétations ont été avancées, dont trois sont surtout retenues :

+ Ave Maria Dei Mater Virgo
+ Ave Maria Dei Mater OPN (ora pro nobis)
+ Ave Maria Barmonte

Les historiens pensent qu’il s’agissait d’une cloche d’Angélus.

10 Septembre : Arrivée à Bermont de la nouvelle cloche.

11 Septembre : Messe et bénédiction de la cloche « Marie Jeanne Michel » par Mgr Guillaume. Participation des séminaristes français de la Fraternité Saint Pierre.

16 Octobre : Mise en place de la cloche.

27 Octobre : Mise sous sécurité de la cloche.