Restauration des vitraux

Version imprimableversion PDF

Confection des vitraux de l’Ermitage Notre-Dame de Bermont

Mars à Octobre 1998

 

Mars 1998 : Mise en route du projet des nouveaux vitraux, de style cistercien, imitation de ceux de l’abbaye de Bonlieu (XIIème), par l’Atelier 54 à St Nicolas-de-Port.

Quatre coloris, presque imperceptibles à certains moments de la journée ou en raison de la luminosité extérieure, ont été retenus pour leur signification générale dans la symbolique chrétienne et leurs liens particuliers avec l’Epiphanie : blanc, jaune pâle, vert pâle et vert plus soutenu.

  • Le jaune, symbole de l’éternité, de la foi, est aussi celui de la Royauté du Christ. Uni au blanc, couleur de la pureté, il forme le drapeau de la Papauté.
  • Le vert, représenté à Byzance par le monogramme du Christ Rédempteur, formé des deux consonnes du mot vert est le signe de la Rédemption et de l’éternelle jeunesse. Considéré au Moyen Age comme le symbole de la bonne doctrine des évêques, il est aussi signe d’amour, de joie et d’abondance. Les mystiques allemands du Moyen Age l’associaient au blanc pour désigner l’Epiphanie (combien présente à Bermont par sainte Jeanne d’Arc) et les vertus christiques : la justice du vert unie à l’innocence du blanc.

14 et 23 Octobre : Pose des vitraux par l’Atelier 54.

31 Octobre : Messe solennelle de bénédiction des vitraux par Mgr Guillaume.

Avant… Après ...